fbpx

Vivre d’un blogue : Voici comment faire

Vivre d'un blog

Vivre d’un blogue – Oui, c’est possible!

Première des choses, il faut s’enlever l’idée qu’un blogue ça ne peut pas être rentable, qu’on ne peut pas en vivre. Au contraire! Il est tout à fait possible de créer des revenus avec ce type d’activité en ligne. 

Vous qui naviguez probablement sur Internet depuis votre tendre enfance, combien de billets de blogues pensez-vous avoir lus? Le chiffre se situe probablement dans les centaines et je dirais même milliers. Pendant cette même réflexion, pensez au nombre d’occasions où, sur une page de blogue, vous avez cliqué sur une publicité? Ou même acheté un produit.

Je crois que vous comprenez où je veux en venir. Il y a, dans le blogue, une belle occasion de gagner un revenu.

Je vous explique dans cet article comment vivre d’un blogue (ou du moins y créer un revenu passif).

Parlez-nous de ce que vous aimez et de vos passions

Première des choses qui est assez logique comme première étape. Trouvez-vous un sujet de blogue, c’est-à-dire de quoi parlerez-vous? Commencez par cette réflexion. Est-ce que ce sera plutôt du type Lifestyle? Ou choisirez-vous de parler d’un sujet particulier? 

Pour vous guider, pensez à ce que vous aimez et ce qui vous passionne. Vous ne devriez pas écrire sur un sujet qui ne vous interpelle pas et je dirais même qui ne vous passionne pas. Si vous voulez vivre d’un blogue il faut vraiment être sûr et certain de son sujet puisque vous risquez d’en parler longtemps.

Par exemple, le ski est très à la mode et il y a beaucoup de recherches sur le sujet. Cependant, si vous ne connaissez rien au ski et que vous décidez d’entreprendre un blogue sur ce sujet, cela risque malheureusement de paraître dans vos textes. Encore pire, si vous décidez d’écrire au sujet de quelque chose que vous n’aimez pas, vous perdrez totalement vos lecteurs.

Donc première étape, pensez à vos passions et à ce qui vous allume vraiment parce qu’en bout de ligne, vous voulez en vivre.

Soyez quand même précis et non trop général

Vous êtes un passionné de voyages? C’est un très bon début, mais c’est un peu trop large. Pensez un peu plus précis et pointu. Par exemple, songez à filtrer un peu le type de voyage sur lequel vous traiterez. Êtes-vous plus du type backpacking? Ou bien voyage dans les hôtels 5 étoiles et les tout-inclus? Cette petite variation peut vraiment faire toute la différence pour attirer les Internautes sur votre blogue et faire la différence entre hobby blogging et vivre d’un blogue.

Oui, il y a une petite portion technique

Une fois votre idée en tête, il y a une légère portion technique.

Trouvez-vous une technologie avec laquelle diffuser votre blogue en ligne. En effectuant une petite recherche dans Google avec créer un blogue, on voit qu’il y a énormément d’endroits où on peut le créer. Je vous rends la tâche simple : Il faut utiliser WordPress (on en discute plus loin).

Il faudra aussi penser à faire un petit investissement monétaire pour le nom de domaine et l’hébergeur. Si vous n’êtes pas habitué avec ces termes, je vous les explique un peu plus en détails :  

Nom de domaine (ou URL) : Il s’agit du contenu après le www. Vous pouvez aussi choisir le .com ou .ca ou autre. Les prix varient beaucoup, mais j’ai très rarement vu des noms de domaines à plus de 40$.

Hébergeur : Lui, un peu comme à l’hôtel, il vous alloue un espace pour vous installer. Dans ce cas, il propose plutôt un espace de stockage sur le web. Bref, sans lui, il n’y a pas de blogue.

Trouvez un nom de domaine pour votre blogue

La première étape est de vérifier si le nom que vous voulez est déjà utilisé puisque toutes les URL doivent être uniques. Pour ce faire vous pouvez vérifier sur des sites tels que name.com. Ne vous inquiétez pas, si le nom voulu est occupé le site pourra vous en proposer d’autres similaires. Attention, n’ajoutez pas le nom au panier, passez plutôt à ma 2e étape.

Choisissez un hébergeur

Il y en a beaucoup c’est certain, mais allez-y en fonction du type de blogue que vous aimeriez avoir. Si vous pensez avoir beaucoup d’images ou de vidéos, pensez à prendre un forfait d’hébergement avec plus de stockage.

N’oubliez pas que le forfait choisi peut être très déterminant pour la vitesse de votre site web.

Un bon hébergement vous coûtera environ 190$ par mois. Regardez aussi ceux qui vous chargent en dollars canadiens (si vous êtes situé au Canada) pour vous éviter de mauvaises surprises.

Si cela peut aider, voici quelques noms :

Une fois votre hébergeur choisi vous pourrez ouvrir un compte et c’est ici que vous achetez le nom de domaine. Souvent, avec un hébergement, les noms de domaine sont gratuits, c’est pour cela qu’il ne faut pas acheter au travers de name.com.

Dernière étape avant de vous lancer officiellement dans l’aventure : utiliser WordPress.

Cette plateforme est à la base conçue pour les blogues. Il y a vraiment toutes les fonctions nécessaires et honnêtement peu importe vos connaissances techniques vous arriverez à l’utiliser sans avoir à lancer votre ordinateur par la fenêtre. Aucune connaissance de codage n’est requise. La plupart des hébergeurs vous aideront à vous brancher sur WordPress et créer votre blogue.

Gratuit ça existe? Non, pas vraiment. Je ne vous recommande pas les sites où on vous dit qu’il est possible de créer votre blogue gratuitement, puisque ce sont souvent des essais de 14 ou 30 jours.

Si c’est en effet gratuit, vous finirez probablement avec une page du type votreblog.wordpress.com. Ces URL ne sont souvent pas listées par Google et elles sont visuellement très ordinaires. Disons qu’il y a un certain manque de crédibilité.

Comment vivre d’un blogue? Genre faire de l’argent?

Okay vas-tu me dire comment faire du cash là?

Oui! Il y a plusieurs façons de vivre d’un blogue et ici aussi, aucune connaissance de ‘codage’ n’est requise. De plus, vous n’aurez pas à retourner à l’université pour faire un BAC en marketing.

Voici comment il est possible de vivre de son blogue :

Utiliser le marketing d’affiliation

What?

Selon Hubspot, un des CRM les plus utilisés au monde, le marketing d’affiliation est une technique grâce à laquelle un annonceur rémunère un site web, dit affilié, par le biais d’une commission, en échange de la génération de contacts que permettent les activités promotionnelles du site web. Le marketing d’affiliation se base sur la performance de l’affilié, qui est récompensé chaque fois qu’un visiteur entreprend une action engageante après avoir été en contact avec un contenu promotionnel

Bref, ce type de marketing vous permet de faire la promotion de produits tout en étant payé. Cependant, le paiement est basé sur les actions des usagers (ou conversions). Il ne faut donc pas s’attendre à recevoir un paiement simplement en affichant les articles.

Devenir affilié est quand même simple, il s’agit simplement d’ouvrir un compte et d’installer une extension dans WordPress et vous aurez le choix parmi une très grande quantité de groupes et produits à promouvoir sur votre blogue. Il y a, au début, un petit investissement financier à faire, mais ce n’est rien de très significatif.

Le choix de produits est quand même très large. Beaucoup de compagnies ont un programme d’affiliés (Salut Amazon!) Par exemple, si vous avez un blogue de voitures vous pourriez choisir de faire affaire avec la compagnie de location d’autos Avis. Je vous suggère de choisir avec qui vous seriez affilié selon votre public cible et le type de message que vous propagez avec votre blogue.  

Si vous décidez de prendre ce chemin, assurez-vous aussi de prendre un programme d’affilié qui vous remets un rapport mensuel de ventes et qui vous fournit même un accès à un tableau de bord en ligne. Vous devez être au courant de toutes les données pour ce qui est de l’entrée et des sorties de votre site et surtout des ventes.

Assurez-vous aussi d’avoir au moins vu ou testé les produits qui seront affichés sur votre site. Ce n’est pas très crédible d’afficher des produits que vous ne connaissez pas du tout. Un truc : si vous adorez un produit numérique, une app ou un site web que vous utilisez déjà, essayez de voir s’il n’aurait pas un programme d’affilié. Si vous aimez un produit, vous serez en mesure de le recommander de façon plus authentique à vos lecteurs.

Le plus important ici est d’être capable de générer du trafic sur son blogue, c’est là la clef du succès (on parle plus loin de comment générer du trafic).

Voici ici un exemple d’un de mes blogues favoris, thisiswhyimbroke.com, qui génère du trafic vers un site d’achat :

Comment vivre d'un blogue : utiliser le marketing d'affiliation

Utiliser les ventes publicitaires Google Ad Sense

Une autre façon de vivre de son blogue est d’afficher des bannières et ou espaces publicitaires de type encan. Selon Google, vous créez les espaces et les annonceurs se battent pour les prendre. Il y a des millions d’annonces, la bataille est donc très réelle!

La grosse différence ici VS le marketing d’affiliation est qu’on ne choisit pas qui sera affiché. Il faut aussi avoir une certaine notoriété avant d’être payé, c’est-à-dire avoir beaucoup de visites sur notre blogue (50 000 et + par mois minimum selon Google).

Deuxième bémol : On peut se retrouver avec des publicités qu’on ne souhaite pas voir. J’ai, dans ma carrière, déjà vu des publicités de perte de poids sur une page de recette de gâteau. Ce n’est vraiment pas l’idéal et ça peut résulter en perte de lecteurs. On peut filtrer le type de publicité qu’il peut avoir sur notre site et on peut aussi choisir le genre de catégorie qu’on voudrait voir.

J’ajouterais aussi un autre petit inconvénient : il est quand même très rare que vous puissiez générer un très bon revenu seulement en utilisant cette méthode publicitaire. À moins d’avoir des espaces publicitaires partout et vraiment partout (ce n’est pas conseillé!).

Il y a aussi une possibilité de placer de la publicité bannière de son choix sur son site. Il suffit donc de trouver ses propres partenaires et leur proposer d’afficher sur son blogue en échange d’une somme.

Finalement, il faut se souvenir de créer l’espace physique pour les publicités.

Créer du Contenu exclusif pour membres payants

Il est possible aussi d’ajouter une portion payante sur son site. Par exemple une section réservée exclusivement aux membres où il y aura du contenu spécial.

Je pense par exemple à Béatrice (anciennement Eille la cheap!), qui a décidé de créer un modèle payant et de vendre des abonnements mensuels aux membres. Il semble que ces derniers soient bien gâtés avec des revues et recommandations de produits exclusifs aux membres.

Allez-y avec le fameux Infoproduit

Finalement, vous pourrez vivre d’un blogue en choisissant de faire un certain revenu en promouvant un produit spécifique en échange d’une compensation monétaire. C’est, en d’autres mots, le bon vieux modèle de infommercial (oui, un peu comme les annonces à la télé entre 2 téléromans.) Cependant, c’est un peu plus glamorous sur le web.

C’est en partant, plus subliminal qu’à la télévision. Parfois, on lit ce genre d’articles sans trop réaliser que c’est un infoproduit.

En voici un exemple parfait sur le blogue de Dusty rose.

Il faut ici aussi, une certaine notoriété avant de pouvoir faire de l’infoproduit. Un marchand souhaitant vous engager doit espérer un retour sur investissement donc il faut des cliques, des cliques et des cliques.

Vivre d'un blogue : Utiliser l'infoproduit

Promouvoir pour vivre de son blogue

Tout ça c’est très beau, mais si vous recevez 10 visites par mois sur votre blogue ça risque de ne pas fonctionner à merveille. Il faut donc s’armer d’une bonne stratégie d’acquisition et d’un peu de patience.

Je pourrais vous écrire plusieurs pages au sujet de l’acquisition (ça va venir), mais voici rapidement, comment générer le trafic sur votre blogue.

SEO

Retenez ces 3 lettres, elles veulent dire search engine optimization. Vous les entendrez souvent. Ce terme définit l’ensemble des techniques mises en œuvre pour améliorer la position d’un site web sur les pages de résultats des moteurs de recherche (SERP). On l’appelle aussi référencement naturel.

Bref, c’est toutes les techniques prises qui vous permettront de ressortir dans les moteurs de recherche. On s’entend que le but est de sortir sur la première page.

Il s’agit ici de remplir son blogue de contenu intéressant et de qualité que les internautes recherchent. Au début, on utilise surtout des termes long tail (donc des phrases un peu plus longues) qui ne sont pas nécessairement populaires, mais qui permettent d’apparaître dans la première page de Google facilement et rapidement. Par la suite, une fois la notoriété du domaine, du blog, de la marque établie, il sera possible d’optimiser certains articles de blog avec des termes plus populaires (avec un plus grand nombre de recherches par mois). Il n’est pas nécessaire de les deviner, il existe plusieurs outils pour la recherche de mots-clés (SEMrush et Ubersuggest en sont deux très bons exemples).

Mais ça ne s’arrête pas là, le SEO comporte aussi une portion expérience usager il faut s’assurer que son blogue est facile à utiliser, adapté au mobile et bien plus. Bien que ça puisse sonner compliqué, le SEO est assez facile à travailler. Il suffit d’être constant dans son optimisation et de choisir les bons mots.

La bonne nouvelle est que WordPress offre des plugins intégrés pour vous aider avec le SEO (Yoast).  

Comme je disais je pourrais vous en écrire long au sujet du SEO puisque c’est très vaste! Je vous suggère de faire un peu de lecture sur le sujet.

Google Ads (Adwords)

Ici c’est la portion payante, donc les petites publicités que vous voyez dans le haut et le bas lorsque vous effectuez une recherche Google. On utilise encore ici les mots-clés et il est possible de faire de la publicité avec des images et même des vidéos. Cependant, la base d’Adwords est le texte.

C’est une plateforme facile à utiliser et il y a beaucoup d’informations sur comment écrire de belles campagnes.

Facebook

Finalement, vous devinerez qu’il est possible de faire de la publicité sur Facebook. Vous en avez probablement vu plusieurs. Facebook est vraiment efficace pour faire de la publicité puisque vous pouvez viser exactement qui vous voulez rejoindre (par exemple les femmes de 40 ans + qui vivent dans une certaine région). C’est vraiment très précis pour le ciblage et honnêtement assez facile à utiliser.

Soyez patients

Comme mot de la fin, je vous dis d’être patients. Vivre d’un blogue ne se fera probablement pas du jour au lendemain. Il vous faudra probablement investir beaucoup de temps, surtout au départ, mais ça risque fortement d’en valoir le coup un jour!

Tu veux vivre de ton blogue? L’Académie Solo peut t’aider.

Augmente ta liberté de travailleur autonome

Alex te révèle Sa stratégie pour faire plus de 100K$ par année en travaillant moins de 20h par semaine

MASTERCLASS GRATUITE

Alexandre Comtois est travailleur autonome depuis 2008 et fondateur de la place d’affaires pour freelancers #1 au Québec. Dans cette masterclass gratuite il te révèleras sa stratégie des 6 piliers du solopreneur pour que tu puisses augmenter tes revenus et diminuer le nombre d’heures que tu travailles par semaine. Oui oui, c’est possible!

Articles liés

Réponses

Masterclass gratuite : Comment augmenter ta liberté de travailleur autonome

Avec Alexandre Comtois